Projets actuels

Nous vous présentons ici nos projets actuels pour lesquels vous pourrez faire un don.

Jordan River Village

Le village d’enfants de la rivière du Jourdain est un centre aéré avec hébergement et centre de répit, unique en son genre, gratuit et ouvert toute l’année. Il s’adresse aux enfants atteints de maladies chroniques, génétiques ou mortelles, ainsi qu’aux enfants présentant des besoins spéciaux. Le KKL-FNJ et ses amis du KKL-FNJ de Suisse se sont engagés à aider le village en ajoutant un élément spécial et accessible : un verger. La création de ce verger permettra aux enfants de bénéficier d’une expérience sensorielle dans la nature, où ils pourront tout apprendre sur la façon de cultiver et entretenir des arbres, puis profiter des fruits de leur labeur. Le village est situè a Givat Avni entre Tibériade et Nazareth.

Projet Ofanim

Ofanim, qui a vu le jour en 2004, s’est inscrit dans le soutien d’enfants des régions périphériques en termes géographiques et sociaux. Le projet conduit des programmes pédagogiques pour des centaines d’enfants vivant dans des zones isolées ainsi que des programmes d’après-midi pour des personnes socialement défavorisées dans le nord et le sud d’Israël.
Avec huit laboratoires mobiles (anciennement des bus), Ofanim ouvre des portes pour ces enfants, jouant ainsi un rôle considérable dans leur avenir. Des programmes sont offerts dans les sciences (naturelles), la technologie 3D, la robotique, le game-design, l’art et la biomédecine.
Qui plus est, des journées portes ouvertes sont organisées dans des hautes écoles, des musées scientifiques et des centres de visiteurs.
22 administrations régionales sont partenaires d’Ofanim, 123 sessions d’apprentissage sont proposées chaque semaine, 1200 enfants prennent part aux programmes hebdomadaires de l’après-midi et 1500 dans le cadre de programmes scolaires.

Les laboratoires mobiles d’Ofanim se trouvent dans les endroits suivants:
Au sud d’Israël: Merhavim, Shafir, Bnei Shimon, Sdot Negev, administration régionale d’Abu Basama, villes de Dimona, de Beer-Sheva et de Kiryat Gat.
Au nord d’Israël: Gilboa, Megiddo, Misgav, administration régionale d’Emek Hamaayanot, villes de Migdal Haemek, d’Acre, d’Hedera, de Pardes Hana et d’Afula.

www.ofanim.org.il


Idan

Idan est un moshav du nord de l’Arabah, qui a été fondé en 1980 par des olims (immigrants) en provenance du Canada et des États-Unis. Là-bas, la plupart des familles vivent de l’agriculture. Depuis peu, le moshav s’essaie au tourisme, par exemple en ouvrant des petits hôtels de chambres d’hôtes ou des restaurants. Le KKL-FNJ aide ces communes dans le cadre du développement de l’Arabah. Le projet actuel, qui devrait être réalisé avec l’aide des dons en provenance de Suisse, consiste à mettre en place des parcelles pour 78 nouvelles familles, qui vont déménager du centre du pays vers l’Arabah. L’arrivée de ces familles est extrêmement importante pour la croissance de la population locale et la vitalité de l’Arabah.


Forêt suisse de Tibériade

Le 18 octobre 1985 s’est déroulée l’inauguration festive de la nouvelle forêt suisse du Keren Kayemeth Leisrael dans les hauteurs de Tibériade, au bord du lac de Genézareth.

 

La topographie a joué un rôle capital dans la plantation de cette forêt. Le lac, la petite ville de Tibériade sur son rivage et la montagne escarpée toute proche: ceci rappelle fortement la Confédération helvétique. Et justement, par expérience en Suisse, on savait que les forêts formaient une barrière de protection contre les glissements de terrain de type avalanche. Ces collines pentues jadis nues ont été plantées d’arbres et, depuis lors, plus aucun glissement de terrain n’est survenu.
La cérémonie d’inauguration a revêtu une importance particulière avec la présence de Pierre Aubert, conseiller fédéral et président du Département fédéral des affaires étrangères.
La forêt suisse de Tibériade dans le Nord d’Israël se démarque par des sites d’observation à couper le souffle sur le lac de Genézareth. En effet, elle s’étend sur des parois abruptes et offre un spectacle fabuleux sur le lac et le plateau du Golan. Une promenade en forêt rafraichissante à tout moment de l’année!
Ce qui est une évidence en Suisse commence juste à émerger en Israël: grâce aux dons de la Suisse, le KKL a déjà pu aménager plusieurs pistes cyclables de différents niveaux de difficulté dans la forêt de Tibériade. Celles-ci sont particulièrement prisées durant les week-ends et les jours fériés. Une véritable attraction pour petits et grands.
Aujourd’hui, la forêt suisse du KKL est une zone récréative de proximité très appréciée, qui compte des places de pique-nique ombragées ainsi que des sentiers de randonnée et des pistes cyclables. La faune et la flore y prospèrent.

 

 

 



test