Histoire

"Nous nous devons de créer une société forestière nationale, qui se charge de planter les arbres dans le pays." (Theodor Herzl).

Le 29 décembre 1901, au Casino de Bâle, les participants au 5e Congrès sioniste ont décidé la création du Fonds National Juif.
Depuis le début, le Fonds National Juif de Suisse / Keren Kayemeth Leisrael (KKL-FNJ) met l’accent sur l’instauration d’un environnement viable pour tous les habitants d’Israël. Dès ses premières années d’existence, le KKL-FNJ a développé des mesures de marketing sophistiquées afin de solidariser les gens du monde entier. Les timbres-poste, que le KKL-FNJ avait alors imprimés à 30 millions d’exemplaires, l’aidèrent à se faire connaître de la communauté juive internationale. La boîte bleue, qui fait partie intégrante de tout ménage juif, a ensuite vu le jour. Les dons ont permis d’acquérir du terrain de manière ciblée en Israël et de le rendre cultivable via l’irrigation, le drainage de marais ainsi que la plantation de réserves forestières et de forêts protectrices. Ultérieurement, d’autres actions sont venues s’y ajouter : l'action « Arbre pour arbre », les travaux d’infrastructure pour le tourisme, des projets de recherche ainsi que le soutien en matière d’intégration des immigrants de l’ancienne URSS et d’Ethiopie.
Depuis l’an 2000, le KKL-FNJ concentre ses activités sur les thèmes de la forêt, de l’écologie, des projets d’aménagement du territoire, de l’eau ainsi que de la réintégration fluviale.
L‘organisation suisse du KKL-FNJ, le Fonds National Juif de Suisse, existe depuis près de 100 ans. Grâce à la générosité des amis suisses, les projets suivants ont notamment pu être réalisés :

·       la forêt Suisse de Tibériade

·       la «petite Suisse» sur le mont Carmel près de Haifa

·       la réserve d’oiseaux à Eilat

·       les jardins de Sataf, près de Jérusalem, datant de l’époque biblique

·       plusieurs réservoirs d’eau ainsi que des zones de pique-nique et de détente pour handicapés.

test